Recherche produits
ROSIERES

Historique de la marque

L'épopée d'une grande Marque

Fonderie Rosières

Rosières: une longue histoire qui dure depuis près de 2 siècles dans un village du Berry, origine du savoir-faire et de l'authenticité Rosières.

Rosières, en 1102 s'appelait Rosarie, (dérivé du latin qui voulait dire " lieu planté de rosiers ") du nom du seigneur des lieux Normannus de Rosarie. C'est lui qui édifia le premier moulin s'élevant à l'emplacement du site actuel.
Près de huit siècles plus tard, bois et forêts entourent alors Rosières, l'eau du Cher est là, le sol est rempli de nodules de minerais de fer de forte teneur.
Comment ne pas tirer profit de cette synergie naturelle: en 1836, le Marquis de Boissy, construit alors, près du moulin, une forge alimentée par le charbon de bois et le fer des mines.
En 1848, les Forges et Fonderies de Rosières sont reprises par le marquis de Vogüe. Le nouveau propriétaire développe la fabrication de rails et de pièces lourdes de bâtiment et de travaux publics.

Naissance de Rosières 1869

Jules Roussel, 1869

Jules Roussel, 1869

Mais c'est en 1869 que se situe la véritable naissance du Rosières d'aujourd'hui, tant au point du vue des produits que de celui des hommes. Cette année-là, Jules Roussel, Député, Maître de Forges, acquiert Rosières. Il modernise la fonderie et lance de nouveaux produits en fonte.

Une société anonyme

Ouvriers de la forge Rosières, 1896

Ouvriers de la forge Rosières, 1896

A la mort de Jules Roussel, une société anonyme est alors créée par ses héritiers et ses ingénieurs. En 1896, il y a 600 ouvriers dans la cité qui se développe. La qualité des fontes est alors renommée dans toute la France.

1909: Nouvelle impulsion

En 1909, Henri Magdelénat développe les moyens de production, réorganise et agrandit la fonderie, le montage, l'entretien et le magasin d'expédition. Il introduit la fabrication des émaux et l'émaillage de la fonte dont la qualité sera très rapidement, unanimement et définitivement reconnue. Il crée le bureau d'études et lance de nouveaux produits : cuisinières émaillées, poêles à bois et charbon notamment. Parallèlement un important programme de réalisations sociales se poursuit et bien avant 1935, la cité compte près de 500 logements et 1800 habitants. Elle possède, avant la lettre, dispensaire, garderie, ouvroir, coopérative d'alimentation, sociétés sportives, service autonome de caisse d'épargne et d'allocations familiales.

1934: Une nouvelle date fondamentale

En 1934, Rosières s'assure pour la France et plusieurs autres pays, la licence exclusive des célèbres cuisinières AGA inventées en Suède par le Docteur DALEN, prix Nobel.

Une cuisinière révolutionnaire: l'AGA

La célèbre cuisinière AGA

La célèbre cuisinière AGA

Véritables accumulateurs de chaleur grâce à la conception scientifique de leur combustion continue, les cuisinières AGA fonctionnent sans arrêt, ne consomment que 4 à 5 kg de combustible par 24 h. Complétées par le bouilleur AGA, elles assurent la distribution de l'eau chaude dans la maison. Leur fabrication durera jusqu'en 1966.

Les cuisinières fonte émaillée

Une cuisinière Hermina

Une cuisinière Hermina

1938-1940 devient la période des cuisinières toute fonte et fonte émaillée. Les lignes sont plus sobres, les pieds diminuent. On assiste à l'importance croissante des réchauds à gaz.

1962

La construction d’un réseau à l’export, une cotation en bourse et une modernisation accrue de l’outil de production, témoignent, si besoin en était, d’une exigence de perfection sans cesse en mouvement. Dans cette mouvance, apparaissent les premiers produits encastrables dont on connaît aujourd’hui le succès

1972

Quand Rosières voit rouge,un véritable succès ! 1974 Les cuisinières 10000, les premières cuisinières encastrables d’Europe

1987

Dans la veine de ces grands entrepreneurs italiens, la famille Fumagalli acquiert Rosières avec le souci de pérenniser au mieux le merveilleux savoir-faire de l’entreprise mais aussi avec l’ambition d’en faire une marque reconnue demain pour son caractère premium et sa qualité de spécialiste

2010

Rosières salue l’inscription du repas gastronomique français au patrimoine mondial de l’Unesco et s’engage à le défendre passionnément. Signe des temps, une médaille d’or est décernée, par la revue britannique Designer, aux designers de la marque pour la conception de la table en fonte monolithique Ghisa.

2012

Rosières lance la gamme de fours PRODIGE lors d’un roadshow hors du commun, sillonnant toute la France. Les équipes Rosières se rendent à la rencontre de leurs clients lors de soirées d'exception où la nouvelle gamme est révélé : des échanges riches où la proximité de la marque prend tout son sens.